Pensées buissonnières

23 septembre 2017

Que faut-il pour être heureux ?

Le bonheur dépend d’un ensemble de conditions matérielles et spirituelles. Pour le matériel, il faut la nourriture, l’abri, la sécurité, la justice, la santé physique et mentale. Pour le spirituel, il faut l’amour que l’on reçoit et que l’on porte, la reconnaissance, la réalisation de soi, l’ouverture au monde et aux créations humaines. Et il faut la sagesse qui consiste à se connaître et à connaître le bonheur qui est à portée de main sans s’abandonner au panier percé du désir. Sans la sagesse, tous les biens du monde ne suffiront jamais à nous rendre heureux.

Posté par Christian Pastre à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2017

Femmes

Femmes, corps et esprits, notre horizon éblouissant

Continent inconnu

Visages admirés et désirés dans la proximité du plaisir

Etres fraternels si proches et si lointains

Après tant de temps, notre amitié enfin apaisée… 

Posté par Christian Pastre à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2017

Communication ?

Ce matin, me rendant à pied au centre ville, je n’ai croisé que des personnes plongées dans leur smart phone. Je me suis soudain senti très seul !

Á croire que l’ailleurs est plus important que l’ici…

Posté par Christian Pastre à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2017

Le jour d’Eros

Parmi les nombreuses journées instituées, aucune ne me paraîtrait aussi utile que la journée de l’amour. Un jour par an, chacun serait libre de se consacrer entièrement à une personne de son choix. La demande en aurait été faite dans le cours de l’année. Me réserveriez-vous la prochaine journée de l’amour ?

Ainsi, les solitaires profiteraient de la fréquentation d’un partenaire au moins un jour par an, et les personnes en couple découvriraient des plaisirs extraconjugaux dont ils fantasment sans oser l’avouer.

À l’issue de cette parenthèse, comme au lendemain des anciens carnavals, la vie reprendrait son cours. Certains se féliciteraient de leur chance de retrouver leur partenaire, d’autres se persuaderaient de la nécessité de consentir des efforts pour conserver le leur, d’autres encore se rendraient à l’évidence.

Quand cette journée serait entrée dans les mœurs, que nous aurions appris à échanger du plaisir sans nous emballer, bien des tensions et des frustrations seraient évacuées. J’imagine une société plus sereine où nous prendrions régulièrement conscience que nous ne possédons personne.

Posté par Christian Pastre à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

Jeunes amours

Sans crainte des regards malveillants, de vieux amoureux se tiennent par la main. Amour ancien revivifié ? Amour débutant ?

Amours nouveaux à tous les âges, temps des amours multiples. Plus que jamais notre grande utopie !

 

Posté par Christian Pastre à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2017

Vérité

Chacun affirme sa vérité. Chaque vérité n’est que le résultat d’une simplification de la complexité du réel. Et si la vérité résidait dans la prise en compte hiérarchisée de toutes les vérités partielles ?

Posté par Christian Pastre à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2017

Moralité

Certains sont vertueux par paresse, d’autres par pusillanimité ou par manque d’imagination. D’autres encore par habitude. Rares sont ceux qui pratiquent la vertu par conviction.

Posté par Christian Pastre à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2017

Les belles et la bête

Ce qui nous trouble chez les femmes, c’est qu’elles ont un visage d’ange sur un corps où la nature affleure. Proximité du regard, de la beauté, de l’intelligence et du corps sexué. Ce mélange, dont elles jouent plus ou moins selon leur tempérament, trouve un écho profond dans l’ambivalence masculine. L’homme n’est ni ange ni bête…

Posté par Christian Pastre à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Bonheur

On n’apprend pas aux enfants à être heureux de ce qu’ils ont, on leur apprend à désirer posséder sans fin. De là l’insatisfaction et l’injustice qu’elle génère.

Á chaque enfant on devrait offrir, pour Noël, un quart d’heure de contemplation du jardin à travers la fenêtre.

Posté par Christian Pastre à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2017

Instant de plage

Les enfants consacrent toute leur attention à vider des seaux de leurs bras graciles. Se sentant observées, de jeunes beautés marchent entre les corps allongés avec une nonchalance de statue grecque. Des corps rendus modestes par la vie se hâtent entre les vagues et l’abri des serviettes. Un bruissement de vie joyeuse et lasse s’étale au dessus du sable, recouvrant par moments le ronronnement paisible de la mer bienveillante.

Posté par Christian Pastre à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]