Au bal des ego

La médiamanie multiplie les occasions offertes aux ego de compenser leur insignifiance. L’avocat se fait un nom en salissant à grand bruit la victime, le timide vitupère contre le pour sur la toile, le politique s’oppose à grand fracas, en tonitruant aussi bruyamment qu’il approuvait hier et qu’il encensera demain.

Les ego, prêts à tout pour jouir de l’éclairage fugitif d’un moment de notoriété, se servent de la cause qu’ils croient servir pour se presser au devant de la scène, sur la photo, en haut de l’affiche, dans le poste, au centre de l’écran.

C’est la pulsion de vie qui s’exacerbe, le désir qui fait entendre ses éclats de voix amplifiés par les ondes et les circuits électriques.

De grâce parents, amis, amants, voisins, prêtez plus d’attention à vos proches !  Qu’ils trouvent un autre moyen pour s’affirmer que de nous assourdir !

C’est un ego qui vous le dit.