16 septembre 2017

Le jour d’Eros Parmi les nombreuses journées instituées, aucune ne me paraîtrait aussi utile que la journée de l’amour. Un jour par an, chacun serait libre de se consacrer entièrement à une personne de son choix. La demande en aurait été faite dans le cours de l’année. Me réserveriez-vous la prochaine journée de l’amour ? Ainsi, les solitaires profiteraient de la fréquentation d’un partenaire au moins un jour par an, et les personnes en couple découvriraient des plaisirs extraconjugaux dont ils fantasment sans oser l’avouer. À... [Lire la suite]
Posté par Christian Pastre à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2017

Jeunes amours Sans crainte des regards malveillants, de vieux amoureux se tiennent par la main. Amour ancien revivifié ? Amour débutant ? Amours nouveaux à tous les âges, temps des amours multiples. Plus que jamais notre grande utopie !  
Posté par Christian Pastre à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2017

Vérité Chacun affirme sa vérité. Chaque vérité n’est que le résultat d’une simplification de la complexité du réel. Et si la vérité résidait dans la prise en compte hiérarchisée de toutes les vérités partielles ?
Posté par Christian Pastre à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2017

Moralité Certains sont vertueux par paresse, d’autres par pusillanimité ou par manque d’imagination. D’autres encore par habitude. Rares sont ceux qui pratiquent la vertu par conviction.
Posté par Christian Pastre à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2017

Les belles et la bête Ce qui nous trouble chez les femmes, c’est qu’elles ont un visage d’ange sur un corps où la nature affleure. Proximité du regard, de la beauté, de l’intelligence et du corps sexué. Ce mélange, dont elles jouent plus ou moins selon leur tempérament, trouve un écho profond dans l’ambivalence masculine. L’homme n’est ni ange ni bête…
Posté par Christian Pastre à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Bonheur On n’apprend pas aux enfants à être heureux de ce qu’ils ont, on leur apprend à désirer posséder sans fin. De là l’insatisfaction et l’injustice qu’elle génère. Á chaque enfant on devrait offrir, pour Noël, un quart d’heure de contemplation du jardin à travers la fenêtre.
Posté par Christian Pastre à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2017

Instant de plage Les enfants consacrent toute leur attention à vider des seaux de leurs bras graciles. Se sentant observées, de jeunes beautés marchent entre les corps allongés avec une nonchalance de statue grecque. Des corps rendus modestes par la vie se hâtent entre les vagues et l’abri des serviettes. Un bruissement de vie joyeuse et lasse s’étale au dessus du sable, recouvrant par moments le ronronnement paisible de la mer bienveillante.
Posté par Christian Pastre à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

La simple existence La richesse que je recherche ne se possède pas. En jouissant de ma présence au monde, je n’enlève rien à personne.
Posté par Christian Pastre à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2017

Notoriété « Je suis surtout connu pour ma notoriété », aurait déclaré Andy Warhol. Rien à ajouter !
Posté par Christian Pastre à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2017

Matin de mer Le soleil se contemple dans les miroirs de la mer maternelle. Des cris d’enfants en joie, le murmure des corps exposés, sont absorbés dans le sable mouillé par les coups de langue de la mer. Des baigneurs courent dans l’eau en s’éclaboussant de gouttes de lumière. Dans l’air vibrant au dessus des membres alanguis, l’Afrique salue d’un battement d’ailes.
Posté par Christian Pastre à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]