22 avril 2017

Bon génie Quand, dans une conversation entre amis, j’affirme ma vérité avec une conviction renforcée par mon désir de persuader, j’entends une voix intérieure qui me dit avec l’accent grec du vieux père Socrate : « Tu crois savoir, mais tu ne sais pas que tu crois ».
Posté par Christian Pastre à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2017

Exaltation La politique est une passion noble. Mais si, en écoutant notre héros exposer sa rhétorique, nous reconnaissions qu’on ne sait pas grand-chose de lui, que nous adhèrons à ses promesses plus par désir de croire que par raison, et qu’il ignore lui-même quelles seront les conséquence réelles de leur application, nous acquiescerions avec plus de circonspection et moins de dogmatisme.
Posté par Christian Pastre à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2017

Responsabilité Si Dieu est mort tout est permis ? C’est le contraire, chacun est responsable devant lui-même. Pas de confession, pas de pardon. La conscience seule !
Posté par Christian Pastre à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2017

Un matin dans les gorges La rivière passe en chantant sur les galets. L’air a un goût de joie fraîche et de feuille tendre. Creux du monde. L’épaisseur des couches géologiques atténue le bruit des volontés qui, au loin, s’affrontent. Les oiseaux se répondent pour une ode au jour neuf. Ce matin est un enfant qui rit.
Posté par Christian Pastre à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2017

Encore un peu de printemps ? La caresse, un geste chargé de sens glissé sur un corps afin de le découvrir et de l’inviter à l’abandon. Le frôlement des doigts, le contact des épidermes, les frissons provoqués par le souffle et les lèvres, éveillent au plaisir des pans entiers de vie à fleur de peau. La progression du toucher révèle à la conscience des chemins inconnus de notre être. Donnée et reçue, plaisir en mouvement, la caresse dessine un parcours léger et profond qui nous ouvre corps et âme.
Posté par Christian Pastre à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2017

Sagesse populaire De quelqu’un à qui manquaient les qualités de ses prétentions, on disait, au village : « Celui-là, il est trop fort pour rester ici et pas assez pour aller ailleurs ». Ne serait-ce pas le cas de chacun d’entre nous ?
Posté par Christian Pastre à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2017

Printemps dans tous les sens Tendre une main émue vers la fleur qui palpite dans l'abri d'un buisson...
Posté par Christian Pastre à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2017

Haine de soi Les idées se veulent simples et parfaites, le réel est complexe et mouvant. Les idées de Dieu, de bonheur, de justice sont des horizons jamais atteints qui motivent notre action. Le problème c’est quand, au regard de ces idéaux, nous condamnons systématiquement le réel, la vie, et l’humain pour leur imperfection.
Posté par Christian Pastre à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2017

Sculpture de soi Des préceptes de sagesse ? D’accord mais il faut les penser, les ruminer, les digérer, les assimiler. Et y revenir souvent. Sinon ils glissent sur nous comme de l’eau sur les plumes d’un canard. Quoi qu’il en soit, se transformer par la pensée demeure, plus que jamais, la première des tâches.
Posté par Christian Pastre à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2017

Misère ! Les candidats ne se rendent pas compte. Á force de nous introduire dans le noir des cabinets d’essayage où ils rendent leurs costumes pour éviter de tourner la veste, ils risquent de nous dévoiler les dessous de Marianne. Et c’est du rapiécé…
Posté par Christian Pastre à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]